Une étude révèle qu’une dose de vaccin suffirait à protéger les personnes qui ont déjà contracté le Covid-19

Une étude révélée à la mi-avril suggère qu’une seule dose suffit pour produire une réponse immunitaire suffisante chez les personnes qui ont déjà contracté et guéri du Covid-19.

Ce travail de recherche publié dans la revue scientifique Science Immunology a été conduit par E. John Wherry, PhD, directeur du département de pharmacologie des systèmes et de thérapeutique translationnelle, et directeur du Penn Institute of Immunology de la Perelman School of Medicine de l’Université de Pennsylvanie.

Ses équipes ont recruté 44 personnes en bonne santé qui ont bénéficié du vaccin BioNTech/Pfizer ou Moderna mRNA Covid-19. Dans cette cohorte, 11 personnes avaient déjà été infectées par le Covid-19. A quatre reprises, des échantillons de sang ont été prélevés pour des analyses immunitaires, avant et après les doses de vaccin.

Rappelons que la réponse immunitaire aux vaccins comme aux infections présente deux effets, la production d’anticorps qui donnent lieu à une immunité rapide et la création de cellules B à mémoire  (un type de lymphocytes B), qui contribuent quant à elles à l’immunité à long terme.

Les chercheurs ont observé les résultats suivants dans le cadre de leurs étude : les survivants au Covid-19 présentaient  une réponse anticorps importante après la première dose de vaccin à ARNm, mais peu de bénéfices immunitaires après la deuxième dose. En revanche, les personnes qui n’avaient pas été infectées au préalable n’ont pas bénéficié de réponse immunitaire complète avant d’avoir reçu leur deuxième injection.

Les résultats de cette étude pourraient permettre d’ajuster la stratégie vaccinale selon ses auteurs. Si une seule dose de vaccin s’avère suffisante chez les individus qui ont déjà développé des anticorps au SARS-CoV-2, ils démontrent également l’importance des deux doses recommandées depuis le début pour ceux qui n’ont pas été infectés, dans le cas des vaccins à ARN-messager.