Un virus grippal à potentiel pandémique a été découvert en Chine

En Chine, une nouvelle souche de grippe porcine a été identifiée par des chercheurs. Sa particularité ? Elle est malheureusement susceptible d’occasionner une nouvelle pandémie.

Si la diffusion du Covid-19 semble avoir bien ralenti en France comme dans beaucoup de pays européens, le nombre de cas progresse aussi dans plusieurs pays, notamment sur le continent américain. A travers le monde, de nombreux chercheurs ont focalisé leurs efforts sur l’étude du nouveau coronavirus, mais certains continuent de s’intéresser à d’autres menaces auxquelles nous pouvons être confrontés.

C’est notamment le cas du Professeur Kin-Chow Chang, qui travaille à l’Université de Nottingham. Il rapporte l’existence d’un virus de la grippe transporté par les porcs et pouvant aisément infecter les humains. Il a été baptisé G4 EA H1N1 et s’apparente au très redouté A / H1N1pdm09 que le grand public a découvert en 2009. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

En examinant des données récoltées entre 2011 et 2018, les scientifiques ont trouvé des preuves d’une infection chez des personnes qui évoluaient des abattoirs en Chine. Ce nouveau virus a la faculté de se développer et de se multiplier dans les cellules qui tapissent les voies respiratoires.

Pour le Professeur James Wood, chef du Département de médecine vétérinaire de l’Université de Cambridge, cette découverte s’avère “salutaire”, il rappelle que les animaux d’élevage, bien plus en contact avec l’homme que la faune, sont potentiellement des sources de virus pandémiques.

Rappelons qu’une pandémie grippale se manifeste très rarement, quand bien même ce phénomène peut survenir à tout moment. Les vaccins contre la grippe sont régulièrement modifiés pour répondre aux mutations constantes des virus de cette nature.