Nouveau processus de fabrication de cellules photovoltaiques

Des scientifiques thaïlandais ont mis au point un processus innovant pouvant donner lieu à des panneaux solaires encore plus efficaces. Pour y parvenir, ils ont eu recours aux composés synthétiques bien connus dans le domaine du photovoltaïque connus sous le nom de pérovskites.

Les chercheurs savaient déjà que des cellules solaires fabriquées avec ce matériau leur donneraient satisfaction si plusieurs types de pérovskites pouvaient être ajoutées par couches successives. Or, ils observaient que les couches liquides pulvérisées dissolvaient les couches de pérovskites séchées sur lesquelles elles étaient déposées.

Une équipe œuvrant pour l’Université de Mahidol a brillamment surmonté cet obstacle et leur découverte a été décrite dans la revue Optical Materials Express de la Optical Society (OSA). Ils ont développé ce qui est qualifié de “dépôt séquentiel par pulvérisation”, une nouvelle méthode mise en oeuvre à une température approximative de 100°C. 

Les avantages de ce processus de fabrication sont parfaitement identifiés : ces cellules photovoltaïques sont plus faciles à créer, de même leur mise au point s’avère plus économique que leurs homologues constitués de silicium.

Ces cellules présentent un meilleur rendement, autrement dit elles ont la faculté d’absorber la lumière et de la convertir en énergie avec une meilleure efficacité, par rapport aux cellules conventionnelles.

“Cette nouvelle technique permet de concevoir des cellules solaires empilées avec de meilleures performances et une meilleure stabilité” a commenté le Docteur Pongsakorn Kanjanaboos, l’un des auteurs à l’origine de recherche.