La vraie taille du Mégalodon préhistorique enfin révélée

Des chercheurs officiant au Royaume-Uni ont révélé la taille du Mégalodon, une espèce de requins éteinte que l’on compare fréquemment au Grand requin blanc.

Le Mégalodon a vécu à l’ère préhistorique, de 23 à environ 3 millions d’années. Certaines des caractéristiques de ce prédateur sont connues grâce au nombreuses dents et plusieurs vertèbres fossilisées que l’on a retrouvées. Ce requin, dont la force de morsure est estimée à plus de 10 tonnes, devait faire plus de 2 fois la taille du déjà très impressionnant Grand requin blanc.

Jusqu’à présent, les scientifiques avaient presque seulement pu estimer sa longueur. Des chercheurs des universités de Bristol et de Swansea ont récemment pu déterminer la taille et les proportions de cette espèce en recourant à certains calculs mathématiques, se basant sur les spécificités d’espèces vivantes relativement analogues. Leurs résultats ont été publiés ce jeudi 4 septembre 2020 dans la revue Scientific Reports.

Le Dr Pimiento, expert en requins qui évolue à l’Université de Swansea a déclaré ceci : “Le Mégalodon n’est pas un ancêtre direct du Grand blanc, il est aussi lié à d’autres requins macroprédateurs tels que le requin Taupe-Bleu, le requin Saumon et le Requin-taupe commun, ainsi que le Grand requin blanc. Nous avons mis en commun leurs mesures pour reconstituer Le Mégalodon.”

Mike Benton, paléontologue à Bristol et autre co-auteur de l’étude, a précisé la réflexion des scientifiques : “Avant de pouvoir faire quoi que ce soit, nous avons cherché à savoir si ces cinq requins modernes changent de proportions en grandissant. Si, par exemple, ils avaient, à l’image des humains, où les bébés possèdent de grosses têtes et des jambes courtes, nous aurions eu des difficultés à projeter les proportions d’adultes pour un si énorme requin éteint. Or, nous avons été surpris et soulagés de découvrir qu’en fait, les bébés de tous ces requins prédateurs modernes débutent leur vie tels de petits adultes, et ils ne changent pas de proportions en grandissant.” 

“Cela signifiait que nous pouvions simplement prendre les courbes de croissance des cinq formes modernes et projeter la forme globale à mesure qu’elles deviennent de plus en plus grandes – jusqu’à une longueur de corps de 16 mètres” ajoute Cooper. Ainsi, les chercheurs ont pu extrapoler la taille du Mégalodon à partir de ces requins existants.

Les résultats suggèrent qu’un spécimen de 16 mètres de long bénéficiait selon toute vraisemblance d’une tête ronde de 4,65 mètres de long, d’une nageoire dorsale d’environ 1,62 mètre de haut et d’une queue d’environ 3,85 mètres de haut. A titre de comparaison, un humain adulte présenterait la même hauteur que la nageoire dorsale de ce monstre des mers.