Une mystérieuse roche martienne intrigue la NASA

Il y a quelques jours, c’est l’amusant selfie du robot Persévérance qui a enflammé les passionnés d’astronomie actifs sur la toile. Ces dernières heures, c’est un tout autre sujet qui défraie la chronique. Un minéral observé par le désormais célèbre Rover intrigue particulièrement les scientifiques de la NASA, ces derniers n’ayant toujours pas réussi à l’identifier à l’heure où nous rédigeons ces lignes.

La photo prise par Persévérance révèle un rocher d’environ 15 centimètres de long. On y observe en premier lieux de nombreux trous. Le minéral comporte également des marques occasionnées par l’astromobile lui-même. Ce sont à la fois les stigmates relatifs à l’étude laser de la roche martienne et des empreintes rondes plus petites, induites quant à elles par l’instrument SuperCam du Rover, qui a la capacité de pénétrer la pierre. 

Les chercheurs émettent des hypothèses sur la nature de cette découverte. Cette roche pourrait par exemple être une météorite ou un morceau de Mars issu d’une autre région géographique de la planète rouge.

L’une des prochaines étapes importantes réside dans le déploiement du petit drone volant Ingenuity. Cet hélicoptère de poche est censé effectuer son premier vol le 8 avril prochain. Aucune pirouette de prévu, il s’agit avant tout d’évaluer la capacité de l’appareil à résister aux conditions atmosphériques très singulières de Mars. Cette première tentative ne devrait durer qu’une vingtaine de secondes, Ingenuity ayant pour objectif de s’élever (à une altitude maximale de 3 mètres), de planer puis de redescendre.