Une comète responsable de la disparition des dinosaures

Selon une nouvelle étude, l’impacteur Chicxulub, responsable de l’extinction des dinosaures il y a 66 millions d’années, était un fragment de comète et non un astéroïde comme beaucoup de scientifiques le suggéraient jusqu’à présent.

A la fin du Crétacé, un corps céleste a frappé notre planète bleue dans la péninsule du Yucatan, au large du Mexique. Cet événement a précipité la disparition des célèbres dinosaures et de 50 à 75% des formes de vie existantes sur Terre à l’époque.

D’après la plupart des experts, l’impacteur incriminé était un fragment d’astéroïde issu de la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter, à une distance qui oscille entre 330 et 500 millions de kilomètres de notre étoile, le Soleil. Or, une équipe de l’Université d’Harvard et du Centre Smithsonian pour l’astrophysique avance une toute autre hypothèse pour expliquer l’origine du cratère de Chicxulub. Selon eux, l’impacteur provient d’une comète hérité du nuage d’Oort, une sphère formée de comètes, qui entoure à grande distance le système solaire. 

Pour aboutir à cette conclusion, les scientifiques se sont basés sur une analyse statistique et des simulations gravitationnelles qui indiquent qu’environ 20% des comètes à longue période localisées dans cette vaste ceintures d’objets passent non sans conséquences relativement près du Soleil. Appelées “brouteurs de Soleil”, elles sont fragilisées, disloquées et leurs fragments peuvent heurter tous les 250 000 à 730 000 ans notre propre planète.

Dans leur étude, les auteurs expliquent que l’impacteur mexicain s’illustrait bien par une composition de type chondrite carbonée, c’est à dire riche en fer et en carbone, le dénominateur commun de l’essentiel de ces fameuses comètes à longue période.

Pour rappel, les comètes et les astéroïdes sont de taille semblable, mais leur composition est sensiblement différente. Les premières sont constituées de glace, de gaz gelés, de roches et de poussière. Quant aux astéroïdes, ces corps célestes sont essentiellement faits de roches et de métaux et sont apparentés à des embryons de planète par les scientifiques. Par ailleurs, les comètes et les astéroïdes se trouvent dans des parties très distinctes du Système solaire.

La plupart des astéroïdes gravitent entre Mars et la planète géante, au sein de la ceinture principale d’astéroïdes, tandis que les comètes ont principalement été situées au sein du nuage d’Oort.