Panier de fruits et legumes

Consommer 3 légumes et 2 fruits par jour favorise l’espérance de vie

Selon une étude publiée fin février dans le journal de l’American Heart Association (AHA), une consommation plus élevée de fruits et légumes est associée à un moindre risque de décès chez les hommes comme chez les femmes.

En France comme Outre-Atlantique, les autorités recommandent à la population de consommer indifféremment 5 fruits et légumes par jour pour des considérations sanitaires et ce depuis plusieurs années. Dans le pays de l’Oncle de Sam, on est pourtant loin du compte et c’est peu de le dire. D’après les Centers for Disease Control and Prevention, il y a effectivement qu’un seul adulte américain sur dix qui mange suffisamment ces quantités d’aliments au quotidien.

Les scientifiques s’accordent à dire que les régimes alimentaires riches en fruits et légumes aident à diminuer le risque de nombreuses maladies chroniques responsables des principales causes de décès, y compris les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Comment expliquer que la population n’applique pas ce type de préconisation ?

Selon Dong D. Wang, auteur principal de l’étude, épidémiologiste, nutritionniste et membre de la faculté de médecine de la Harvard Medical School et du Brigham and Women’s Hospital de Boston, les “consommateurs reçoivent probablement des messages incohérents sur ce qui définit l’apport quotidien optimal en fruits et légumes, comme la quantité recommandée, et les aliments à inclure et à éviter.”

Financée par l’organisation qui la publie – l’AHA – les National Institutes of Health, et le National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases des National Institutes of Health, cette méta-étude a impliqué plus de 2 millions de participants dont 100 000 américains et 1,9 million de participants répartis dans 29 pays d’Amérique du Nord et du Sud, d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Australie.

Tout d’abord, il faut retenir à la lecture de cette publication que la consommation quotidienne d’environ cinq portions de fruits et légumes est associée au plus faible risque de décès. Les auteurs précisent néanmoins que manger plus de cinq portions de ces aliments ne semble pas être bénéfique sur la santé.

Comparativement aux personnes qui ont consommé deux portions de fruits et légumes par jour, les participants ayant mangé cinq portions quotidiennement de 5 fruits et légumes présentaient un risque de décès (toutes causes confondues) de 13% inférieur; un risque de décès par maladie cardiovasculaire inférieur de 12%, un risque de décès par cancer inférieur de 10%; et un risque de décès par maladie respiratoire inférieur de 35%, comme la bronchopneumopathie chronique obstructive (MPOC).

Tout les produits alimentaires de ces catégories ne se valent pas, loin s’en faut  ! Les légumes à feuilles vertes, à l’image de la laitue et des épinards, ainsi que les fruits et légumes riches en bêta-carotène et en vitamine C, tels que les agrumes et les carottes, ont montré des avantages dans ladite étude. En revanche, les féculents, les jus de fruits et les pommes de terre n’étaient pas associés à une réduction du risque de décès à en croire les auteurs.

“Notre analyse dans les deux cohortes d’hommes et de femmes américains a donné des résultats similaires à ceux de 26 cohortes à travers le monde, ce qui confirme la plausibilité biologique de nos résultats et suggère que ces résultats peuvent être appliqués à des populations plus larges”, a commenté Wang.

“L’American Heart Association recommande de remplir au moins la moitié de votre assiette avec des fruits et légumes à chaque repas”, a déclaré Anne Thorndike, MD, MPH, présidente du comité de nutrition de l’American Heart Association et professeure agrégée de médecine à la Harvard Medical School de Boston.