Un nouveau type d’explosion cosmique découvert

Un nouveau type d’explosion cosmique a été identifié par des chercheurs américains. Selon eux, elle a la particularité de combiner les effets du sursaut de rayons gamma et de la supernova.

En juin 2018, des astronomes assistent à une étonnante explosion cosmique à environ 200 millions d’années de notre galaxie, phénomène baptisé T2018cow  ”La vache”, générant 100 fois plus de lumière qu’une supernova.

Peu de temps après, toujours en 2018, les scientifiques ont été témoin d’un autre phénomène transitoire analogue. Il a quant à lui été surnommé ZTF18abvkwla ou “Le koala”, il s’est manifesté pendant moins de temps que “La Vache”, mais a brillé 10 fois plus que son homologue de juin 2018. 

Une autre explosion cosmique a retenu leur attention deux ans plus tôt, dans une galaxie située à environ 500 millions d’années-lumière. Appelé CSS161010 par les astronomes, il s’est agi du phénomène transitoire le plus puissant parmi les trois, il aurait projeté jusqu’à 10 % de la masse du Soleil à plus de la moitié de la vitesse de la lumière.

Selon les chercheurs de l’Observatoire américain de radioastronomie, dont les travaux ont été publiés dans les revues The Astrophysical Journal et The Astrophysical Journal Letters, ce sont des phénomènes optiques transitoires bleus (FBOTs pour l’acronyme anglais).

Ils réunissent les caractéristiques d’une supernova et d’un sursaut de rayons gamma tout en se distinguant des autres explosions. Le FBOT projette des matières jusqu’à former un disque d’accrétion, telle une supernova. De plus, il génère des rayons gamma. Or, le disque d’accrétion induit est constitué d’éléments chimiques si denses que les rayons gamma qui le traversent “bleuissent” et deviennent particulièrement visibles.

Le dénominateur commun de ces explosions ? Elles se sont manifestées dans des galaxies naines, connues pour abriter des étoiles à faible teneur en métaux. Ces objets célestes gardent ainsi une masse très importante avant de signer leur arrêt de mort, occasionnant supposément le phénomène découvert par les chercheurs.