La lumière infrarouge pour transmettre davantage de données dans l’espace

La NASA a indiqué qu’elle présenterait très prochainement un nouveau système de communication laser lui permettant de transmettre des données plus rapidement entre notre planète bleue et l’espace.

Les passionnés d’astronomie ne sont pas sans savoir que la distance entre la planète Mars et la Terre constitue une contrainte ô combien importante pour un premier vol habité vers la planète rouge. L’utilisation de technologies innovantes  pourrait forcément aider dans leur travail les professionnels impliqués dans ce projet d’une vie.

Et pourrait bien figurer parmi elles la diffusion d’information par lumière infrarouge. Le potentiel de cette technique devrait en partie être dévoilé cet été par la NASA. En effet, la célèbre agence américaine a annoncé le 12 mai 2021 qu’elle initierait cet été la Laser Communications Relay Demonstration (LCRD), en français la démonstration de relais de communication de laser.

En pratique, cette technologie permettrait de transmettre 10 à 100 fois plus de données que les ondes radios utilisées actuellement. La lumière infrarouge n’est pas plus rapide qu’un système de radiofréquence, en revanche elle a la capacité de transmettre un nombre conséquent de données.

Pour illustrer cet avantage comparatif, le personnel de la NASA basé sur Terre réussirait à télécharger une carte complète de Mars en seulement 9 jours grâce à cette même lumière infrarouge, tandis qu’il faudrait 9 semaines pour y parvenir si on tirait seulement profit des ondes radio conventionnelles.

Avant de s’inscrire dans des missions spatiales, le système innovant de la NASA va faire l’objet d’expérimentations. Les astronomes vont notamment s’appuyer sur les stations optiques situées au sol  à Hawaï et en Californie pour entre autres évaluer les incidences des perturbations atmosphériques sur le relais de communication laser. Le LCRD se trouvera à environ 35 000 kilomètres au dessus de la Terre, en orbite géosynchrone.