Facebook supprime des événements anti-quarantaine

Facebook a annoncé lundi 20 avril avoir supprimé des événements relatifs à des manifestations organisées contre les mesures de confinement aux Etas-Unis.

Des événements planifiés dans les États du Nebraska, du New-Jersey et de la Californie ont déjà été dépubliés par le réseau social. L’entreprise fondée par Mark Zuckerberg a affirmé qu’il ne supprimerait les mouvements de protestation anti-quarantaine que si ceux-ci défiaient directement les directives de chaque gouvernement. Selon le journaliste de CNN, Donie O’Sullivan, Facebook a pris ces mesures après avoir consulté les gouvernements des trois États concernés.

Les Américains qui souhaitent s’affranchir du confinement différencié ont trouvé un soutien de taille en la personne de Donald Trump. En effet, leur président a appelé à « libérer » le Minnesota, la Virginie et le Michigan.

Les GAFA se sont déjà mobilisés de plusieurs façons depuis la propagation de l’épidémie aux 4 coins de la planète. Tout d’abord, Youtube met fréquemment en avant des informations émanant du gouvernement quand les internautes consultent des contenus plus ou moins liés au Covid-19.

Le 10 avril, Apple et Gooogle ont annoncé travailler conjointement à la mise en place d’une infrastructure logicielle pour les applications de « traçage social », dans le cadre de la lutte contre cette terrible épidémie.

Plus récemment, l’équipe de l’Université américaine Carnegie Mellon s’est notamment associée avec Facebook et Google pour cartographier chaque jour les cas de coronavirus détectés aux Etats-Unis, comté par comté, et ainsi mieux comprendre la propagation du virus.

Selon les autorités américaines, le coronavirus a contaminé 839 675 cas recensés au 23 avril 2020, et occasionné 46 583 décès.