Aō Air : un masque anti-pollution révolutionnaire

Un masque antipollution que ses concepteurs décrivent comme 50 fois plus efficace à ses homologues vient d’être présenté au CES de Las Vegas. La société Aō Air a en effet dévoilé ce dispositif à l’occasion de la grande messe des nouvelles technologies, organisée du 7 au 10 janvier dernier.

Les masques, en particulier les modèles chirurgicaux, sont monnaie courante dans la rue en Asie. Ils sont prisés pour des considérations sanitaires mais également pour se prémunir de la poussière et d’allergies au pollen. Dans cette région éloignée de la nôtre, plus particulièrement en Nouvelle-Zélande, des ingénieurs ont mis au point Atmos™ Facewear, un masque qui intègre de petits ventilateurs et dont l’efficacité dans la capture des micro particules s’élèverait à 98,7%. S’il crée sa proche poche d’air, il n’est pas totalement hermétique et se maintient seulement grâce à deux zones de contact que sont l’arête du nez et l’arrière de la tête. De plus, il se distingue par son aspect translucide et son design épuré qui lui confère l’allure davantage l’allure d’un casque VR que d’un masque antipollution.

Selon ses concepteurs, il serait 50 fois plus performant vis à vis des masques conventionnels quand il s’agit de garantir un air sain à son porteur. 

L’autre grande particularité de ce masque antipollution est d’être doté d’un système de filtration en temps réel dont les résultats sont restitués via une application mobile. L’utilisateur serait notamment informé des volumes et rythme de la respiration.

Pour s’en équiper, il va falloir mettre la main à la poche. Effectivement, ce masque coûte la bagatelle de 350 euros.