Un premier nid de frelons asiatiques neutralisé dans l’Etat de Washington

Le 22 octobre dernier, un nid de frelons asiatiques géants a été découvert dans un arbre de Blaine, bourgade située à l’extrême Nord-Ouest de l’Etat de Washington. Ces insectes ô combien redoutés ont été éradiqués seulement deux jours plus tard.

Dès décembre 2019, des frelons géants asiatiques avaient déjà été identifiés dans cette zone. Les scientifiques ont su qu’ils avaient survécu à l’hiver quand trois reines ont été découvertes à la fin du printemps. Selon eux, les reines s’étaient reproduites à partir d’au moins un premier nid formé à la fin de l’année dernière.

Voulant à tout prix empêcher ces nuisibles de s’installer durablement aux Etats-Unis, les experts ont installé des milliers de pièges. A quelle fin ? Il ne s’agissait pas d’éliminer un par un les spécimens mais de pouvoir en capturer quelques-uns dans le but de les suivre jusqu’à leur nid

Dans la ville de Blaine, des frelons ont été attirés au moyen d’appâts dans des bouteilles les 21 et 22 octobre 2020. Parmi eux, trois frelons femelles ont été équipés à l’aide de fil dentaire de minuscules émetteurs radio. Un stratagème à succès, l’un des insectes a en effet trahi la présence du nid aux scientifiques, il se trouvait au sein d’un arbre situé sur une propriété privée.

Pour Sven Spichiger, entomologiste du département de l’agriculture, la prolifération de ces bêtes n’est pas envisageable. “Il est très important d’arrêter ça net”, a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse tenue avant l’intervention à Blaine.

Ce fut chose faite 48 heures plus tard. Ces insectes ont été éliminés à l’aube. Les professionnels mobilisés ont aspiré ces frelons hors de leur nid, qui était logé dans la cavité d’un arbre mort.

La mission est pourtant loin d’être terminée. D’autres observations de ces impressionnants frelons ont été faites dans la même région, mais suffisant loin pour qu’on puisse penser qu’ils soient issus du nid éradiqué le 24 octobre. Un nid a la capacité de contenir jusqu’à environ 800 ouvrières et produire quelques centaines de reines.

Chaque année, ces insectes sont responsables de la mort de plusieurs dizaines de personnes en Chine. Cela étant, ils représentent un bien plus gros risque pour les abeilles.