L’inde bientôt sur la lune

Après l’échec de sa dernière mission automnale, l’Inde prévoit un atterrissage sur la lune pour la fin de l’année. De plus, le géant asiatique a annoncé avoir recruté quatre astronautes pour son projet de vol habité.

Le point presse de début d’année de l’agence spatiale indienne ISRO a été riche enseignement. Son directeur Kailasavadivoo Sivan a confirmé que son pays allait bien tenter un second atterrissage sur notre satellite naturel, une mission qui pourrait avoir lieu en novembre 2020 selon des sources indiennes. En cas de succès, l’Inde serait le quatrième pays à réussir un atterrissage sur le sol lunaire après les Etats-Unis, la Chine et l’URSS.

Chandrayaan-3 mobilise un atterrisseur, un rover et un module de propulsion pour le transport du vaisseau spatial. Le rover est l’appellation anglaise de l’astromobile, un véhicule conçu pour explorer la surface d’une plante ou d’un corps céleste. L’ISRO ne fera pas appel à un nouvel orbiteur, en effet elle considère que celui de Chandrayaan-2 pourra tout à fait jouer son rôle. Ainsi, cette mission coûterait approximativement 77 millions d’euros contre 120 millions d’euros pour Chandrayaan-2.

En septembre 2019, l’atterrisseur Vikram de la mission Chandrayaan-2 a fait l’objet d’un crash à 500 mètres du site d’atterrissage prévu.

Kailasavadivoo Sivan a également profité de sa prise de parole pour révélé que quatre astronautes ont été choisis dans le cadre du vol habité Gaganyaan. Si leurs identités n’ont pas été communiquées, nous avons appris qu’ils allaient débuter leur entraînement ce mois-ci. Le projet de vol habité avait été officialisé en août 2018, l’objectif étant de faire voler des astronautes indien en août 2022, date qui coïncide avec les 75 ans de l’indépendance du “Sous-Continent”.

La nouvelle tentative d’alunissage et le vol habité constituent des priorités du programme spatial indien selon le directeur de l’ISRO.