Les grands singes africains menacés

Selon une récente étude réalisée par la Wildlife Conservation Society (WCS), les aires de répartition des grands singes devraient significativement décliner d’ici 2050. Autrement dit, ces impressionnants mammifères – nos plus proches parents du règne animal – sont littéralement en danger d’extinction au cours de ces prochaines décennies.

Les scientifiques à l’origine de ce travail tablent malheureusement en effet sur une diminution de l’aire de la zone géographique où évoluent actuellement les Bonobos d’Afrique, les gorilles et les chimpanzés. Pour arriver à de telles pessimistes conclusions, ils ont attentivement examiné la base de données de l’IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), la base A.P.E.S (Populations de grands singes, environnement et relevés en français).

Si l’on s’en tient à leur scénario le plus positif, les espèces en question verront leur aire de répartition chuter de de 85%, dont 50 % en dehors des parcs nationaux et autres zones protégées par la législation. D’ici trois décennies, leur habitat pourrait même fondre dans le pire des cas de l’ordre de 94%, dont 61% dans des zones non protégées.

La croissance démographique, les changement d’utilisation des terres et le réchauffement climatique sont les trois principaux facteurs de ces bouleversements des éco-systèmes anticipés par les chercheurs.

Fiona Maisels de la WCS, co-auteur de l’étude, explique en substance que le changement climatique va contraindre ces animaux, et pas uniquement les grands singes, de se déplacer en altitude pour survivre, si tant est que le relief avoisinant soit suffisamment élevé pour leur offrir un environnement dans lequel ils peuvent vivre et continuer à se reproduire. 

L’étude souligne la nécessité d’une action urgente pour lutter à la fois contre la perte de biodiversité et le changement climatique si l’on veut que ces animaux ne disparaissent pas dans le futur. Tous les grands singes d’Afrique sont classés dans la catégorie “en danger” (bonobos, gorilles de montagne, chimpanzés du Nigeria et du Cameroun, chimpanzés de l’Est et chimpanzés du Centre) ou “en danger critique d’extinction” (gorilles de Cross River, gorilles de Grauer, gorilles des plaines de l’Ouest et chimpanzés de l’Ouest) sur la liste rouge des espèces menacées de l’IUCN.