Credit photo : NASA/Joel Kowsky

Le rover « Perseverance » est en route vers Mars

Le nouveau robot lancé par la NASA vers la planète Mars ce jeudi a donné lieu à quelques problèmes techniques. La célèbre agence s’est pourtant voulue rassurante quelques heures après le décollage opéré en Floride.

Le Rover appelé “Perseverance” a quitté le très célèbre site de Cap Canaveral à 7h50 (11h50 GMT) pour un périple de 480 millions de kilomètres. Or, tout ne s’est pas passé comme prévu. Le vaisseau s’est mis en “mode sans échec”, un paramètre qui n’est sans doute pas étranger aux plus informaticiens d’entre vous.

“Notre philosophie est qu’il est préférable de déclencher un “mode sans échec” y compris quand il  n’est pas nécessaire, que de manquer une situation où ça l’est”, s’est justifiée la NASA.

Avec le lancement de ce vaisseau, “nous initions une autre mission d’exploration historique”, a ajouté Jim Bridenstine, administrateur de l’agence américaine. Le choix du nom du vaisseau n’est pas anodin, “en tant que mission, en tant qu’agence et en tant que pays, nous persévérons” a ajouté Bridenstine.

Les objectifs de cette mission sont d’explorer la géologie diversifiée du site d’atterrissage de Mars, y rechercher des signes de la vie microscopique passée, et déterminer les technologies clés qui  aideront à préparer à la future exploration robotique et humaine sur la planète rouge.

“Jezero Crater est l’endroit idéal pour rechercher des signes de vie passée”, a affirmé Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la Direction des missions scientifiques de la NASA au siège de l’agence à Washington. 

“Tandis que nos instruments exploreront les roches d’un ancien lac et sélectionneront des échantillons susceptibles d’être ramenés sur Terre, nous pourrions éventuellement remonter le temps et obtenir les informations dont les scientifiques ont besoin pour dire que la vie a existé ailleurs dans l’univers” a ensuite commenté Zurbuchen.

Les échantillons prélevés sur Mars vont faire l’objet d’une analyse approfondie par des scientifiques du monde entier recourant à des équipements bien trop volumineux pour être acheminés sur la planète rouge.

Par ailleurs, la mission mobilise également le drone hélicoptère du rover Perseverance Ingenuity, un aéronef qui aura la particularité d’être piloté depuis notre planète bleue avec plusieurs minutes de décalage. Seules quelques courtes de missions de reconnaissance seront confiées à cet appareil, il sera dépourvu d’instrument scientifique et ne compromettra pas la mission en cas d’avarie.

N’oublions pas que depuis huit ans, c’est un autre robot qui arpente la planète Mars, celui de Curiosity, à l’origine d’incroyables images en 4K.