Découverte d’un second trou noir le plus massif dans l’univers primitif

Des astronomes ont découvert le quasar le plus massif dans l’univers primitif, contenant un immense trou noir dont la masse équivaut à 1,5 milliard de fois celle du Soleil.

Il a été officiellement appelé J1007+2115, mais porte aussi le nom hawaïen Poniua’ena, en hommage aux télescopes installés dans l’archipel américain l’ayant permis de l’identifier.

Le quasar est un trou noir supermassif autour duquel gravite une énorme quantité de matières concentrées dans ce qu’on appelle le disque d’accrétion. Les projections gazeuses qui en résultent en font un phénomène incroyablement lumineux.

D’après l’étude parue dans la revue Astrophysical Journal Letters, la lumière générée par le quasar Poniua’ena a mis 13,02 milliards d’années pour atteindre la Terre, elle a débuté son périple seulement 700 millions d’années après la survenue du Big Bang.

Selon Xiaohui Fan, chef associé du département d’astronomie de l’Arizona et l’un des auteurs de cette recherche, les astronomes se sont demandés pendant longtemps comment un trou noir aussi massif pouvait se manifester tandis que l’univers en était encore à ses balbutiements.

D’après les modèles cosmologiques dont nous disposons, l’idée qu’un trou noir aux proportions analogues à ce quasar aurait pu évoluer à partir d’un trou noir plus petit, constitué par l’effondrement d’une seule étoile en si peu de temps depuis le Big Bang, est quasiment impossible.

D’après les auteurs de cette étude, il se pourrait que ce quasar ait commencé tel un trou noir contenant déjà 10 000 masses solaires dés 100 millions d’années après le Big Bang.

“La découverte d’un quasar de l’aube du Cosmos donne aux chercheurs un rare aperçu d’une époque où l’univers était sensiblement différent de celui que nous observons de nos jours” ajoutent-ils dans leur étude.


Source : Cornwell University