A selective closeup shot of a black globe

Internet en Afrique : un câble sous-marin de la taille de la circonférence de la Terre

Facebook et de grands groupes de télécommunication s’allient pour favoriser l’accès à internet aux populations africaines. Pour y parvenir, ils prévoient de déployer un câble sous-marin dont la taille approcherait celle de la circonférence de la Terre.

L’entreprise de Mark Zuckerberg s’est notamment associée avec Vodafone, Orange et China Mobile dans le but de fournir une connexion à internet plus rapide aux africains. Le projet, appelé “2africa”, consiste en l’occurrence à construire un câble sous-marin pharaonique, chargé de relier l’Europe de l’ouest au Moyen-Orient et à 16 pays d’Afrique.

Sa particularité ? Il devrait atteindre 37 000 kilomètres de long, une taille relativement équivalente à la circonférence de la Terre (40 075 kilomètres). Selon Bloomberg, les investissements nécessaires à la réalisation de ce projet avoisinerait 1 milliard de dollars.

Prêt à l’emploi d’ici 2024, il fournira trois fois la capacité de tous les câbles sous-marins actuels desservant l’Afrique. Le câble sera enterré plus profondément que les systèmes précédents pour une meilleure protection contre les dommages externes causés par des éléments tels que les ancres des navires.

Vodafone a déclaré que cela ouvrirait la voie au développement des entreprises numériques sur le continent.

“Non seulement nous devons faire en sorte d’offrir des capacités d’accès à internet suffisantes pour connecter les populations, mais aussi pour bâtir une société dans laquelle on recourt à des services qui requièrent des échanges de données conséquents, tels que la vidéo et le cloud computing” a déclaré Nick Gliddon, directeur de Vodafone Carrier Services.

Si actuellement environ 6 terriens sur 10 ont accès au web, seulement 4 africains sur 10 peuvent se connecter à internet. Fort de ses 1,3 milliard d’habitants, le continent africain présente assurément de nombreuses opportunités pour les entreprises du numérique.

“Ce projet va non seulement aider les entreprises, mais il va également améliorer les soins de santé et l’éducation”, a-t-il ajouté.